Le sexe anal peut-il procurer de l’orgasme ?

La pénétration anale a été toujours considérée comme une pratique taboue. Privilégiée surtout par les homosexuels, la sodomie est méprisée par certaines femmes sous prétexte que le plaisir n’est pas partagé. En effet, le coït anal est assez douloureux si on n’est pas habitué. D’autres femmes assimilent cette pratique à la soumission de la femme à l’homme. Aujourd’hui, la situation n’est plus pareille, car de plus en plus de couple privilégie le sexe anal lors des ébats sexuels. Selon la statistique, près de 30 % des Françaises âgées de 30 à 60 ans pratiquent régulièrement la sodomie avec leurs partenaires. Contrairement aux idées reçues, le sexe anal procure des plaisirs intenses avec des sensations incomparables. Il est même possible d’atteindre l’orgasme anal. Suivez nos explications.


La zone anale est très érogène
Les zones érogènes les plus connues sont essentiellement le clitoris et le G spot. Il est vrai que leurs stimulations durant les préliminaires peuvent provoquer plusieurs orgasmes de suite. Néanmoins, l’anus offre encore de meilleures sensations. Ce qui s’explique par le fait que la zone anale regorge de nombreuses terminaisons nerveuses. On peut tout à fait avoir de l’orgasme avec une stimulation buccale ou digitale. En revanche, la pénétration anale nécessite une certaine précaution, car elle est assez douloureuse au début.
Comment s’initier à la sodomie ?
Compte tenu de l’exclusivité du plaisir anal, vous pouvez l’essayer sans souci avec votre partenaire. Dans tous les cas, cette nouvelle expérience va apporter plus de piment dans votre vie sexuelle et renforcera la complicité dans le couple. Avant de pratiquer la sodomie, il est absolument nécessaire que vous et votre partenaire soient prêts à sauter le pas. Mais le plus important, c’est d’avoir l’envie. Dans le cas contraire, le sphincter sera tendu et la douleur sera intenable.
Pour une première fois, la préparation est indispensable. Tout doit commencer par les préliminaires afin de détendre votre partenaire. Plus l’excitation est intense, moins sera la douleur lors de la pénétration. Vous pouvez par exemple lui faire de l’anulingus, du cunnilingus ou une stimulation du clitoris. Les sex toys sont également recommandé pour dilater l’anus et faciliter par la suite le coït anal.


Quels sex toys utiliser pour la stimulation anale ?
Vous pouvez trouver facilement sur le marché, plusieurs types de sex toys rien que pour la stimulation anale : godemichet, plug anal, rosebuds, vibrateurs. Au début, il est conseillé d’utiliser les modèles de petite taille jusqu’à ce que vous y habituiez. Vous avez également le choix entre différentes matières. L’acier inoxydable est parfait pour ceux qui recherchent des sensations extrêmes. Par contre, si vous êtes encore un débutant, il est conseillé d’utiliser les sex toys en silicone ou en ABS. Afin d’éviter les risques d’allergie, vous pouvez aussi vous tourner vers les modèles hypoallergéniques.
N’oubliez pas de vous servir des lubrifiants que ce soit lors des préliminaires ou pendant le sexe anal afin de prévenir les risques d’irritation ou de fissure. Les lubrifiants à base d’eau sont à privilégier.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés